Atelier de formation pour les enseignants du préscolaire

L’Association Nai Qala a récemment organisé un atelier pour améliorer les capacités des enseignants du préscolaire travaillant dans les villages de la région de Nai Qala.

L’Association Nai Qala a organisé dans les locaux de l’organisation à Kaboul, au début du mois d’avril, un atelier pour améliorer les capacités des enseignants du préscolaire travaillant dans les villages de la région de Nai Qala. Huit enseignants ont participé à la formation et approfondi leurs connaissances sur les objectifs du cycle préscolaire, l’importance de la pédagogie active, les droits des enfants, la durabilité, les méthodes pédagogiques efficaces, les groupes de jeu dans la communauté, le rôle et l’importance de la communication. Tous les sujets ont été activement discutés et illustrés par les expériences quotidiennes des enseignants.

L’école enfantine est un concept nouveau en Afghanistan

L’éducation préscolaire est un concept très nouveau en Afghanistan. Les gens ne savent pas ce qu’est l’école enfantine (école maternelle) et ne sont donc pas conscients de son importance pour le développement de l’enfant d’un point de vue éducatif, émotionnel et comportemental. Les enseignants ont mis l’accent sur la façon dont l’éducation préscolaire des jeunes enfants prépare le terrain pour l’éducation formelle ultérieure, mais aussi pour les enfants en tant que futurs citoyens. L’importance du jeu a été largement discutée et reconnue comme un moyen d’inculquer des changements de comportement. Le jeu à l’école enfantine donne aux enfants l’occasion de collaborer, de faire des réalisations dont ils sont fiers, d’apprendre la patience et de partager. Les enseignants ont été impressionnés par le potentiel qu’offre le jeu pour favoriser le changement. 

Le droit de l’enfant est un sujet qui a suscité un grand intérêt de la part des participants. “Les enfants ont des droits”, “Les enfants doivent être respectés comme tout autre être humain ” étaient des phrases récurrentes parmi les participants. Les enseignants ont découvert comment améliorer leur comportement avec les enfants d’âge préscolaire.

Les enseignants ont fait preuve d’un grand enthousiasme pour leur travail quotidien et d’une grande motivation pour leur rôle éducatif, et ont partagé de nombreuses anecdotes. Tous ont été très heureux de participer à cet atelier. Ils ont beaucoup appris sur le développement de l’enfant et l’éducation préscolaire, mais aimeraient approfondir leurs connaissances et recevoir plus de formation en cours d’emploi à l’avenir

Impressions d’un participant

Qasem, la dernière recrue de l’organisation, a également participé à l’atelier, à la fois comme participant et comme formateur. Il partage son sentiment sur le stage :

“L’atelier préscolaire a été l’une des expériences les plus utiles que j’aie jamais eues. Bien que le séminaire ait été conçu pour améliorer les compétences des enseignants du préscolaire, j’ai aussi beaucoup appris dans cet atelier. Comme l’éducation préscolaire en est encore à ses débuts en Afghanistan, je n’ai jamais eu l’occasion d’acquérir une connaissance aussi approfondie de l’éducation préscolaire et de son rôle dans le développement des enfants. L’atelier m’a donné l’occasion de me familiariser avec le préscolaire, ses valeurs et son importance pour le développement des capacités des enfants à un âge plus avancé de leur vie.  

Cet atelier a été très agréable et enrichissant pour plusieurs raisons. D’une part, j’ai participé autant que possible à l’organisation et à la planification de l’atelier. D’autre part, c’était le premier atelier où j’ai eu l’occasion de présenter un sujet. Cette expérience m’a donné l’assurance d’avoir la capacité de m’adresser à un large public. De plus, cet atelier m’a donné confiance en moi et me motive à prendre la parole dans des grands séminaires, ou ateliers, au nom de Nai Qala.

Lors de cet atelier, j’ai découvert que les enseignants du préscolaire parlaient avec beaucoup d’intérêt et de motivation des enfants et des classes préscolaires… Et ça m’a vraiment impressionné. 

J’ai beaucoup appris de cet atelier sur l’éducation des enfants, le contenu et la philosophie de l’éducation préscolaire, les routines et j’ai écouté avec beaucoup d’intérêt les histoires que les enseignants ont partagées sur leurs classes et leurs expériences quotidiennes avec les enfants. De plus, cet atelier a été très motivant pour moi et j’ai trouvé que le personnel de Nai Qala et les enseignants sont très engagés et travaillent sans relâche pour promouvoir l’éducation des enfants dans les zones rurales, et maintenant je me sens plus que jamais engagé à travailler plus dur pour ces communautés défavorisées.”